AKTARUS NRV

1985 Collégien déjà passionné de musique, il commence à faire le DJ dans les " boums " et monte sa 1ère discomobile avec ses amis en pleine vague " New Wave ".

1990 Départ pour Neuchâtel en Suisse. 1ère place de DJ dans une discothèque " classique ". Découverte des 1ères soirées " Space - Party " et " House Party " en raves et clubs en tant que danseur. Tombe instantanément sous le charme des sets de DJs tels que : Kevin SAUNDERSON (Detroit), Eddy DE CLERC (Hollande), Derrick MAY (Detroit), Laurent GARNIER (PARIS), DJ AIMIN et WILLOW (Suisse), Gianni PARINI (Italie), etc...

1992 Achat de 2 platines TECHNICS SL1200 MKII, table de mixage, sono puis apprentissage du " Mix " et investissement sans compter dans les vinyles House et Tekno.

1993 De danseur à DJ, commence à acquérir une bonne technique et trouve son 1er style musical : mélange de House et de Trance hypnotique : la Progressive. 1ers sets devant un public dans différents bars à Neuchâtel puis afters privées et passage en Warm-up dans quelques clubs. De plus en plus de soirées, choix du pseudonyme : DJ AKTARUS.

1994 Tout s'enchaîne, passages réussis dans plusieurs clubs suisses : New-York Club (Neuchâtel), Mad (Lausanne), club after " Le Graffiti " (Berne) et 1ers sets en raves aux côtés de tous les DJs qui le faisaient danser des mois auparavant.

1995 Après s'être fait un nom et une solide réputation en Suisse, envie de repartir en France et surtout de percer à Paris où le mouvement Tekno commence à exploser avec un peu de retard par rapport à l'Europe.

1996 Départ pour Paris, où pour se faire une place, recommence à sortir partout en tant que danseur, tout en distribuant des Mix sur K7 et des cartes de visite à tout le monde. Rapidement sa musique et son expérience de DJ lui permettent de décrocher sa 1ère place de Résident DJ au " Bego Bego ", rue de la Verrerie, dans le Marais, il y distille Tekno et House tous les soirs et en after le week-end. Les contacts artistiques affluent, le nom d'AKTARUS commence à résonner dans les raves et clubs des nuits parisiennes. Rencontre avec le destin avec deux DJs : Hip-Noise et Naomix qu'il fait jouer en guest avec lui en after. Le courant passe tellement entre les 3 DJs qu'ils décident de s'associer pour monter l'organisation qui deviendra culte : NRV.

1997 Très vite, NRV organise ses propres soirées qui marchent à chaque fois avec un esprit et une musique qui conviennent aux initiés.

En parrallèle, la carrière d'AKTARUS explose, il mixe sur tous les évenements parisiens et en Province : raves, clubs, private et free parties. Il devient l'un des DJs incontournables, son nom figure sur énormément de flyers :

Wonderland : 9000 personnes dans les studios de cinéma, avenue du Président Wilson, Porte de la Chapelle à PARIS. Avec 3 scènes : Trance House avec Kevin SAUNDERSON (USA), Elias (Ibiza) Tekno avec Acid Kirk (Belgique), Daft Punk, Robert Armani (Chicago) et AKTARUS.

Experimental Dôme Factory (Octobre 1995): 3000 personnes. Nova Zembla Room + NRV Big Band DJ's Room. Karakoram: 4000 personnes avec Manu le Malin, Toxik, AKTARUS etc...

Black Out : 2500 personnes avec Liza'n'eliaz, Miloch, Chaotik Ramsès, AKTARUS etc Cette période pleine de créativité se poursuit pour AKTARUS avec une place de Resident DJ au mythique club " Le Gibus " les mercredis Tekno avec des DJs invités tels que : Jack de Marseille, Ian Pooley, John Thomas, Kriss, Armand, G Force, Juan Atkins et les samedis House avec en guest : Didier Sinclair, DJ Deep, Jef K, Sex Toy etc...

A la demande de radios spécialisées (FG, NOVA, FUN), il effectue à plusieurs reprises un interview et un mix en direct.

1998 AKTARUS s'exporte en allant mixer en Espagne pour un méga évenement près de Valence avec plus de 50 DJs sur 5 plateaux : " Rave Solution ", Londres au Daniel Pode Shop puis Los Angeles au Pink Club et au bar " Le Louis XIV ", avenue " Labréa " au croisement de Sunset Boulevard. Entre temps, AKTARUS joue plusieurs fois dans le best Sound System de Paris : le " Rex Club ".

1999 à 2001 Après des années à " bourlinguer " derrière les platines, AKTARUS a su trouver son public et son identité musicale :

En rave : une Tekno funky tendance Detroit et Chicago. Rythmique tribale.

En club : Deep Tekno et House hypnotique mais toujours teintée de ces percus tribales dont il a le secret.

En résumé, c'est un DJ " passe-partout " qui sait s'adapter selon le public, l'ambiance et l'endroit. Il ne sait jamais à l'avance ce qu'il va mixer.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article